Main Square Festival 2018 – Jour 3 (08/07)

Jour 3 : clôture du Main Square Festival édition 2018

Comme chaque année, le Main Square Festival se termine le dimanche soir vers minuit. La journée démarre plus tôt, vers 14h sur la scène de la Green Room cette année avec Double T, jeune rappeur français gagnant du tremplin, et se termine avec deux superbes têtes d’affiche : Jamiroquaï, roi du funk anglais des années 2000 et l’excellent Orelsan, idole de la nouvelle génération. Aujourd’hui encore, il fait très beau et chaud, les jambes sont lourdes et la fatigue des deux premiers jours de festival commence à se faire ressentir. Une fois encore, le public est toujours nombreux. (environ 42.000 spectateurs par jour!)

*

14h30 : DOUBLE T (Green Room)

Le gagnant du tremplin ouvre le bal à 14h30 sur la scène de la Greenroom, il s’agit de DOUBLE T. Le jeune rappeur est accompagné d’un DJ qui le soutient vocalement sur certains refrains. Le set est dynamique même si l’artiste est parfois un peu brouillon mais on le pardonnera étant donné l’enjeu pour lui et les trébuchements dus à sa première grande scène. Le style est rap & hip-hop, son premier clip délivre une chanson sympa La Bise, à suivre…

*

15h00 : YOUNGR (Main Stage)

Youngr, de son vrai nom Dario Darnell a eu l’immense privilège de démarrer sur la Main Stage ce dimanche 08 juillet. Il joue seul sur scène mais son énergie est tellement grande qu’on pourrait penser que plusieurs musiciens occupent la scène. Youngr est un multi-instrumentiste (excellent batteur, samples, basse, guitare) mais aussi un sacré chanteur! Son set consiste essentiellement à lancer des séquenceurs qu’il accompagne avec de « vrais » instruments qu’il enregistre au fur et à mesure du morceau. Puis il chante ou joue de la batterie comme un dieu, souvent sur des reprises mais aussi avec des titres originaux. Un set punchy et pétillant! Le public de la grande scène a bougé! Extra!

*

Voici un extrait vidéo du concert (images Neutra)

*

16h30 : LOÏC NOTTET (Mainstage)

Loïc Nottet est un chanteur belge connu pour sa participation à The Voice Belgique en 2014 (où il finit 4ème) mais aussi pour sa victoire dans l’émission Danse avec les Stars en 2015. Il est donc un excellent chanteur (voix assez aiguë pour un homme mais c’est ce qui fait son charme) et un danseur talentueux. Son concert se démarque des autres car il est en réalité un spectacle mêlant chant et danse contemporaine de haut niveau. Il est accompagné de deux danseurs également brillants sur scène. Le petit plus, c’est que Loïc est modeste et il communique bien avec son public avec humour, auto-dérision et beaucoup de gentillesse. Coup de cœur du dimanche!

*

17h15 : TOM WALKER (Greenroom)

Tom Walker est l’auteur du célèbre titre Leave a light on. En plus d’un chant parfait, Tom est un grand guitariste sur sa Fender Stratocaster. De nombreux fans se sont réunis sur le parterre de la Greenroom. Étant donnée sa popularilé, n’aurait-il pas pu jouer sur la Main stage…?

18h00 : NOTHING BUT THIEVES (Mainstage)

Nothing But Thieves est un groupe de rock anglais dont j’avais écouté pas mal de titres avant le festival et j’attendais avec impatience de les voir en live, sur scène. Aucune déception, bien au contraire, le groupe anglais a su convaincre le public du Main Square. Même si le chanteur Conor Mason n’a pas l’apparence d’une rock star, il possède une voix extraordinaire, puissante et pouvant monter dans les aigus, il assure grave! Et que dire de son guitariste Joe Langridge-Brown ! Il envoie des riffs énormes avec une énergie incroyable sur sa Lespaul GIBSON! Mon titre préféré est Amsterdam. Et pour ceux qui voudraient les voir ou revoir en concert, ils repassent à Lille! et oui! à l’Aéronef le 03/11/2018, ne les manquez pas… il y avait déjà des fans comme ces jeune filles « only here for NBT » !

18h45 : GIRLS IN HAWAII (Greenroom)

Les membres de Girls in Hawaii prennent possession de la scène en cette fin d’après-midi avec leur style doux et planant d’indie pop qui laisse une part belle aux mélodies instrumentales. Les chants sont sobres et parfaitement calés, on sent une formation très pro sur scène, le son est propre voire impeccable. Idéal pour commencer la soirée tout en douceur…

19h30 : IAM (Mainstage)

Un des concerts les plus attendus de ce dimanche est sans doute celui du groupe de rap marseillais IAM. Un retour sur scène après de nombreuses années pour dérouler un set complet sur L’école du micro d’argent : un pur moment de bonheur. Shurik’n et Akhenaton apparaissent sur scène dissimulés derrière un magnifique masque de samouraï sur le titre L’école du micro d’argent et enchaînent avec Nés sous la même étoile. Le live n’a pas pris une ride. Excellent! J’ADORE!

Vous pouvez voir toutes les photos d’IAM dans l’album Facebook.

21h10 : JAMIROQUAÏ (Mainstage)

Malgré les critiques de certaines personnes sur la prise de poids du chanteur de Jamiroquai (Jason Kay) le groupe de funk anglais demeure excellent sur scène. Jay Kay est entouré d’une armada de musiciens tous aussi impressionnants de précision et de groove, et cela se ressent. Jamiroquaï sonne encore et toujours, comme aux premiers jours! La star anglaise s’est entourée comme à son habitude de 3 femmes choristes ce qui est rare de nos jours (souvent pour des raisons financières…) Quand y on pense, c’est incroyable le nombre de tubes que ce groupe a produit ! Little L, Alright, Virtual Insanity, Space Cowboy, Cosmic Girl, Deeper Underground !

Jason Kay n’a certes plus 20 ans mais il a gardé son timbre de voix si particulier et ses petits pas de danse légendaires. De plus, sa coiffe amérindienne s’est modernisée et a surpris le public lorsqu’elle s’est illuminée puis s’est mise à bouger ! Superbe effet! Fan de le première heure, je vous encourage à aller le voir sur scène!

*

22h20 : JUSTICE (Greenroom)

S’il y a bien un concert qu’il ne fallait pas manquer pour son ambiance, c’est bien celui de Justice, à la tombée de la nuit. Pour nous, photographes, le jeu de lumière des Justice est un calvaire! mais pour les spectateurs massés derrière la crash barrière, c’est un spectacle électro ahurissant. L’ambiance est électrique et folle! On se croirait sur un DJ set sur une plage d’Ibiza! Waouh!! Quelle ambiance! Normal, le public est jeune, les 18-25 ans sont sur-représentés et en pleine forme!

*

Visionnez l’extrait vidéo de Dance remixé (images Neutra) :

*

23h15 : ORELSAN (Mainstage)

Orelsan, de son vrai nom Aurélien Cotentin, le rappeur originaire de Caen, est très attendu par la foule de ce dimanche soir. Orelsan est accompagné au chant sur scène du rappeur Abu Debeing sur certains titres. L’ancien membre des excellents Casseurs Flowters (avec Gringe) s’est désormais lancé dans une carrière solo. On remarque dès les premiers mots des chansons le grand professionnalisme d’Orelsan, les textes sont percutants et précisément  joués. Aurélien jouera ses plus grands titres La pluie (featuring Stromae), Défaite de famille, Tout va bien, Basique, La Terre est ronde… dans lesquels il décrit la vie de tous les jours : les bofs, les racistes, les cons, les patrons, le système en prennent pour leur grade! Les textes sont pertinents et intelligents, parfois mélancoliques et touchants, accompagnés d’une musique qui reste en tête. Orelsan est un artiste de grand talent qui a la tête sur les épaules quoiqu’en pense les détraqueurs du rap, ce mec est talentueux et à en voir les foules qu’il est capable de déplacer, ce n’est pas un hasard. Merci et bravo Aurélien pour ce que tu apportes à la musique.

Reportage & photos @senseiphotography pour @100pourcentlive.

juillet 18, 2018

Étiquettes : ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *