Nothing But Thieves à l’Aéronef le 03/11/2018

Conor Mason

Nothing But Thieves à l’Aéronef de Lille le 03 novembre 2018

20h : 1ère partie – The Blackmordia

La première partie de soirée est assurée par The Blackmordia, groupe originaire de la région parisienne, formé fin 2013 par le batteur. Le leader décrit le style musical comme du rock alternatif post hardcore. Pierre le chanteur a une très belle voix plutôt bien maîtrisée (on reconnait parfois des similitudes avec des refrains de Europe) Il finit son set torse nu, arborant fièrement ses tatouages et tablettes de chocolat pour le plus grand plaisir des fans massés aux premiers rangs. Influencé par les groupes des années 80 comme Mötley Crüe, The Blackmordia a su transmettre l’énergie de son set bien rôdé.

20h50 : 2nd groupe – Deaf Havana

Ce sont les Anglais Deaf Havana emmenés par le chanteur et guitariste James Veck-Gilodi qui ont précédé la tête d’affiche NBT.

Quelle belle surprise! Les Deaf Havana ont assuré un set dynamique et plaisant. Entre ballades pop et chansons plus énergiques, James use de sa voix puissante sur des refrains entraînants. Coup de cœur 100%LIVE !

nothing but thieves*

22h : Nothing But Thieves

A 22h c’est enfin au tour des Nothing But Thieves d’entrer sur scène, tête d’affiche de la soirée pop anglaise. Le groupe a enchainé des chansons du dernier EP « What Did You Think When You Made Me This Way » (the brand new EP sorti en octobre 2018) mais aussi des plus anciennes, alternant les morceaux doux et mélancoliques (Sorry) et les titres plus pêchus comme le percutant Amsterdam pour clôturer le concert. Nothing But Thieves est une formation pop classique : 2 excellents guitaristes (Joe Langridge-Brown et Dom Craik), 1 basse (Philip Blake), 1 batterie (James Price) et Conor Mason au chant.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai assisté à ce concert des Nothing But Thieves pour la seconde fois mais tout de même avec quelques regrets. Tout d’abord, nous (les photographes) avons eu beaucoup de difficulté à capté des images du groupe qui a joué l’intégralité du concert visages dans le noir, éclairés par un contre-jour permanent. Pourquoi ce choix de jeu de lumières? Même les fans du premier rang n’ont à peine pu apercevoir les visages de leurs idoles, quel dommage! Et pourquoi une telle volonté du groupe? du manager? Mystère…

Nothing but thieves

*

Ensuite, même si le groupe est très pro sur scène et demeure très proche de son public, j’ai noté quelques manques de justesse de la part de Conor Mason au chant. Étonnant pour ce chanteur confirmé dont la voix peut monter très haut dans les aigus et dont les enregistrements studio sont impeccables. On l’a vu souvent décroché son oreillette pendant certains refrains… problèmes techniques de retours chant? là aussi bizarre…

*

nothing but thieves

*

Globalement, les NBT ont assuré un très bon show malgré le problème majeur des éclairages. Le public a pu profiter d’excellents titres que j’adore comme Forever and ever more, Trip switch, Wake up call, Sorry, Live like animals (« Are you fucking jump?! ») ou le génialissime Amsterdam.

*

*

Vous pouvez revoir quelques photos du groupe en plein jour prises au Main Square Festival 2017.

 

Photos et rédac : @senseiphotography pour 100%LIVE

 

novembre 7, 2018

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *